Objectifs du projet

 

  1. Créer un réseau d’information et de conseil à l’intention des DPI et BPI arabophones accueillis au Luxembourg afin d’augmenter leur autonomie et de faciliter leur intégration ;

  2. Leur fournir via ce réseau les informations sur la vie quotidienne, indispensables pour vivre sereinement au Luxembourg. Ces informations sont des réponses individuelles à des questions qu’ils ont posées. Elles sont rapides, fiables et facilement compréhensibles ;

  3. Donner des conseils individuels à ceux qui cherchent leur chemin vers une intégration qui ne les oblige pas à renier leur identité culturelle. Pour des questions complexes, des consultations en présentiel sont prévues ;

  4. Diffuser des informations et des explications sur la société luxembourgeoise accessibles à tous les bénéficiaires du réseau ;

  5. Fournir à d’autres personnes intéressées, adhérant au réseau, notamment des personnes et des professionnels qui sont au contact avec ces DPI et BPI, à des services administratifs des communes ou à tout autre citoyen qui s’intéresse ou s’interroge sur certaines valeurs ou comportements qui diffèrent fortement de notre manière de vivre, des explications sur leurs fondements et leurs origines ;

  6. Utiliser la mise en place du réseau, la solution des problèmes techniques, la gestion des informations, le stockage des communications pour développer des exemples de bonne pratique. Ceux-ci pourront servir au cas où le pays se verrait confronté à d’autres flux de réfugiés

L’aspect novateur du projet

Le projet est, pour ces réfugiés, un des rares ponts dans leur langue qui ont été jetés depuis la société d’accueil.

La synergie de compétences luxembourgeoises et arabophones les rassure quant aux intentions de l’action et à la pertinence des informations et exerce un contre-poids à l’égard d’autres réseaux.

Comme le font les réfugiés arabophones, le projet utilise les réseaux sociaux, notamment les pages directement accessibles sur Facebook et la communication par WhatsApp. Les informations et les documents publiés sont écrits dans un langage très facile.

Pour les professionnels il développe des outils auxquels ils peuvent recourir sur le plan local et qui peuvent être transposés pour servir à l’avenir à l’intégration d’autres groupes.

 

Gestion du projet

 

Le projet est géré par l’asbl « Eng Zukunft zu Lëtzebuerg » qui a été constituée essentiellement à cet effet.

  1. Des chargés de mission arabophones sont au service des usagers. Ils possèdent une connaissance approfondie de la société luxembourgeoise et une grande expérience du travail avec les administrations.
     

  2. Des bénévoles luxembourgeois encadrent les chargés de mission en leur fournissant des informations complémentaires. Ils interviennent notamment pour créer un lieu d’échange destiné aux femmes.   
     

  3. Le conseil d’administration se réunit régulièrement pour suivre l’avancement du projet et prendre les décisions qui s’imposent.

 

Financement du projet

 

Le projet est co-financé par l’œuvre de secours Grande-Duchesse Charlotte pour les années 2019, 2020 et 2021. Le projet reste cependant tributaire d’autres financements. En sus de leurs financements personnels, les fondateurs de l’association émettent régulièrement des appels aux dons. Sans l’aide de citoyens comprenant l’enjeu de cette intégration, ce projet ne pourrait pas être réalisé.

Sous la tutelle du Ministre d’État, l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse est un établissement public qui gère la Loterie Nationale et assume un rôle éminent en matière d’organisation et de financement de projets au service de l’intérêt général au Luxembourg. Initialement créée pour venir en aide aux victimes de la Deuxième Guerre mondiale, l’Œuvre soutient des organisations dans les champs d’actions suivants :

oeuvre.PNG